Contrôler son propre référencement

C’est vrai j’aurais dû m’occuper mieux de mon propre référencement, Mea culpa !

Voici quand même ce que j’ai fait pour remettre le tout en bonne ordre.

En ce qui concerne mon site, c’est un changement de vocation qui m’a poussé à changer son contenu.  En faisant le ménage des pages et articles qui étaient publiés sur mon site,  je perdais du même coup mon identité Web.  Mon activité,  jusqu’à très récemment,  concernait le secteur des portes et fenêtres, maintenant l’emphase est sur un tout autre sujet.  C’est le référencement naturel, l’optimisation des sites Web, le SEO.  Il faut dire que ce secteur d’activité je le connais très bien aussi,  je suis créateur de site Web depuis 1998.   Alors je ne fais que changer l’attention vers une autre expertise.

L’évaluation initiale, la référence (Benchmark)

Il existe des applications web, des logiciels et des outils de toutes sortes pour aider à évaluer un site du point de vue technique.  Ça c’est quand un site est déjà fonctionnel, sans nécessairement être publié.  De mon côté,  j’utilise SEOProfiler.   Il y en a d’autres de ce genre, il suffit de faire une recherche.

Mais voyons dans cette première partie, comment mieux partir quand on construit un nouveau site web. Les erreurs à éviter ou les choses à faire.

Nous partons d’un site CMS généré par WordPress car c’est ce que j’utilise pour mon propre site.  Je ne m’attarderai pas sur l’installation d’un site WordPress, il y a plusieurs tutoriels à ce sujet sur le web.

Les moteurs de recherche

Il y a un nouveau verbe dans le jargon du web francophone, c’est Googler.  Voici la définition de ce nouveau mot selon le site Wictionary :  Saisir un mot, un ensemble de mots ou une phrase sur le moteur de recherche Google dans le but de trouver des réponses à ses questions ou des informations sur un sujet.

Notre futur visiteur est avant tout, le client des moteurs de recherche

googleyahoo  bing

Le principal moteur de recherche aujourd’hui c’est Google, et pour Google, c’est l’expérience client qui prime. Même si les pages de recherche incluent souvent de la publicité, celles-ci sont presque transparentes.  Tout s’harmonise parfaitement avec le résultat de la recherche pour ne pas irriter l’utilisateur.  Les sites que Google réfère sur les premières pages de recherche ont tous été visité un par un.  En fait, les robots ont examiné les sites proposés et ils les ont évalué selon un algorithme qui a fait ses preuves.  Ce qu’on peut dire de ça c’est que les sites proposés par Google sont pertinents et offrent à l’utilisateur de l’information filtré selon la recherche effectuée.

Il faut toujours garder en tête que Google a sa propre idée en ce qui concerne les sites web qu’il propose à sa clientèle, il ne s’agit pas seulement d’avoir un site sans erreur, avec de belles images, c’est un tout, mais le contenu, l’information que l’on veut transmettre, compte pour beaucoup.

Les choses à faire

Voici ce que je crois être important pour réussir à se faire remarquer par les moteurs de recherche et gagner sa place sur les premières page des recherches.

Les images, ce qu’il faut considérer dans tous les cas

  • Nom ALT (remplir le champ ALT)
  • Nom de l’image (nommer l’image avec un maximum de 5 mots qui seront séparés par un trait d’union)
  • Format d’image (JPG (JPEG), PNG)
  • Résolution (le moins lourd possible sans pour autant perdre sur la qualité)

Pour de l’information plus détaillée sur les images, visitez le site Scantips

Le texte, ce qu’il faut inclure dans toutes les pages ou articles

  • Un titre pertinent
  • Un gros titre entre les étiquettes H1 qui inclut des mots importants du titre de l’article ou de la page
  • Utiliser les étiquettes H2 et H3
  • Des phrases courtes incluant des mots clés relatifs au sujet du titre de la page

Dans la 2ième section ce sera plus technique, on parlera des champs meta, des liens externes et internes et des différentes extensions qui peuvent aider à peaufiner vos articles et optimiser votre site.

 

 

Optimiser pour les appareils mobiles ?

Depuis quelques années le volume d’achalandage sur le WEB a subi de grandes transformations. Ceci est principalement dû à l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles, partout dans le monde. Il y a une tendance qui se dessine, l’appareil mobile deviendra bientôt l’appareil de prédilection en ce qui concerne la navigation WEB.  Il dépassera l’ordinateur et le portable, du moins, c’est ce qu’on prédit.

mobile-tablette

Les visites sur les sites Web des utilisateurs avec un appareil mobile ont passé de 16.2% en 2013 à 52.2% en 2018. Selon le site Statista.  Google mets beaucoup d’énergie dans ses applications mobiles pour donner la meilleur Expérience Client possible à ses utilisateurs. Depuis 2018 les sites doivent obligatoirement être compatibles aux appareils mobiles pour être affichés dans ses résultats de recherche. Un site WEB aujourd’hui doit être compatible et s’adapter au minimum à ces appareils.

utilisateurs-mobile-exterieur

Quant à la personnalité de l’utilisateur, lui, il est moins patient que l’utilisateur qui vient visiter un site avec son ordinateur ou son portable. L’information qu’il cherche doit être disponible rapidement dans un clic ou 2 au maximum, voilà le nouveau défi qui attend les administrateurs de sites Web en 2019.

Alain Gervais

Vos commentaires sont bienvenus